Analyser les statistiques : quelles sont les principales sources d'information pour connaître les caractéristiques de la population?

Revenir à l'étape 1

Télécharger la version pdf

Objectif : identifier les principales sources d'information pour connaître les caractéristiques de la population et ses besoins

Voici différentes sources de statistiques vous permettant de dresser un portrait des caractéristiques de votre population.

1. Sources principales

Les directions régionales de santé publique produisent des portraits de santé de la population pour chacun des territoires de CSSS. Pour certaines régions ces informations sont accessibles en ligne sur un portail régional. Ces portraits permettent notamment de connaître les caractéristiques sociodémographiques (ex. : âge, origine ethnique) et économiques de la population, ses habitudes de vie et la fréquence de différents problèmes sociaux et de santé. Ils fournissent également des informations sur les services de santé utilisés par la population. Il s’agit de la source d’information souvent la mieux adaptée aux particularités de votre région.

Rend accessibles en ligne de façon dynamique au delà de 500 indicateurs du Plan commun de surveillance sur les caractéristiques de la population, la santé, le bien être et ses déterminants. On y retrouve également l’ensemble des statistiques du Portrait de santé des québécois 2011. L’infocentre et le Plan commun de surveillance constituent pour le réseau de la santé, la première source de statistiques officielles sur les caractéristiques de la population, la santé, le bien être et ses déterminants.

2. Sources complémentaires

Si les informations du portrait de santé fourni par votre direction régionale de santé publique et les statistiques présentent à l’Infocentrre de santé publique du Québec ne sont pas suffisantes, voici quelques suggestions de sources d’information complémentaires :  

Permet de visualiser, pour différents territoires de RLS, la répartition des ressources ainsi que de la population en fonction de ses caractéristiques socioéconomiques (ex. : défavorisation matérielle et sociale).

Permet de suivre pour le Québec, les régions et RLS et de comparer sur le plan canadien et international, l’évolution d’indicateurs de santé et de mesurer les disparités selon le niveau socioéconomique, les milieux ruraux et urbains, le réseau local ou la région.

La Banque de données des statistiques officielles sur le Québec (BDSO) diffuse différentes données sociodémographiques sur la population québécoise. Elle permet aussi l'accès à des statistiques officielles produites par plusieurs ministères et organismes québécois (environnement, économie, santé, démographie etc.).

Permet de visualiser sur une sur une représentation cartographique plus de 250 indicateurs dont la performance des services du réseau de la santé, par région, et des données sur la santé de la population, entre autres, sur la prévalence des maladies chroniques.

Présente des statistiques par région organisées par grands thèmes : dépenses de santé, état de santé, professions de santé, hôpitaux, secteur pharmaceutique, protection sociale, démographie, indicateurs économiques, données sociodémographiques, données sur les habitudes de vie, l’adaptation sociale, l’environnement physique, conditions socio-économiques etc.

3. Sources liées à des problèmes spécifiques

Différents sites fournissent des statistiques sur des problématiques spécifiques. (ex. maladies chroniques). Nous vous recommandons de communiquer avec votre direction régionale de santé publique pour connaître les meilleures sources à consulter en fonction de vos besoins. Vous trouverez aussi certaines sources sur le bureau virtuel de l’IPCDC dans les sections Fiches thématiques, Données probantesStatistiques populationnelles et de services et Outils de veille.

4. Sources internationales

Observatoire mondial de la santé - OMS

L'Observatoire mondial de la Santé est le portail de l’OMS sur les statistiques sanitaires du monde entier. Son objectif est de faciliter l'accès aux données et aux statistiques des pays en mettant l’accent sur les estimations comparables et d'offrir des analyses de l’OMS pour suivre la situation et les tendances au niveau mondial, régional et national.

5. Études réalisées par les partenaires

Certains organismes ou institutions, tels que les centres locaux de développement économique (CLD) et les commissions scolaires, produisent des portraits de la population permettant d’approfondir ou de compléter les données fournies par la direction régionale de santé publique.

6. Connaissances issues de la pratique

Il est important de pouvoir partager les données avec les acteurs du terrain de manière à les valider. Pour certaines problématiques, les données locales sont difficiles à obtenir pour différentes raisons. C’est le cas, par exemple, des cas de maltraitance des personnes âgées qui demeurent sous-recensés en raison de leur aspect tabou. Dans de tels cas, les connaissances détenues par les acteurs terrains sur l’ampleur du problème et la manière dont il se manifeste peuvent être très utiles pour dresser un portrait des besoins de la population.

7. Besoins des usagers et des citoyens

Au-delà des statistiques, il est utile de sonder directement les usagers pour connaître leurs besoins en termes de services.  Dans la même perspective, il est intéressant de s’enquérir des préoccupations de citoyens sur les services ou sur l’amélioration des conditions de vie (ex. : amélioration du transport collectif, lutte à la pauvreté, actions sur l’environnement). Il peut être pertinent d’examiner les résultats de consultations réalisées récemment sur le territoire (ex. : initiative Municipalités amies des aînés (MADA)) avant d’entreprendre une démarche de consultation citoyenne qui peut être consommatrice de temps.

8. Interprétation des données

Afin d’obtenir un portrait le plus juste possible des caractéristiques et des besoins de la population, il est recommandé de colliger plusieurs sources d’informations et de réaliser l’interprétation des données en collaboration avec les partenaires et les citoyens. Cela permettra également aux parties prenantes de développer une compréhension partagée de ce portrait.