Historique

Un contexte de transformation

En 2004, le Québec a accéléré la consolidation des services de santé et des services sociaux au plan local en intégrant des structures unifiées de gouverne et de gestion des centres locaux de services communautaires (CLSC), des centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD) et de certains centres hospitaliers généraux au sein d’une nouvelle entité : le Centre de santé et de services sociaux (CSSS). Cette consolidation visait, entre autres, à améliorer l'accessibilité à des services continus de qualité et à agir sur les déterminants de la santé, et ce, en misant sur l’exercice d’une responsabilité à l’égard d’une population déterminée sur un territoire donné.

Sur le plan local, la responsabilité de santé publique incombait aux CLSC qui ont développé des expériences intéressantes et fructueuses en promotion de la santé et en prévention, intégrées aux services de santé et aux services sociaux ainsi qu’au développement des communautés. Toutefois, ce développement à géométrie variable n’a pas facilité la consolidation d’une responsabilité populationnelle intégrée à un réseau local de partenaires institutionnels et intersectoriels, ni plus articulée avec le palier régional. Cet enjeu est au cœur de la phase actuelle de la transformation du système de santé au regard de l’exercice de la responsabilité populationnelle.

Une initiative collective

L’analyse de cette situation a amené divers acteurs du système de la santé et des services sociaux à créer le consortium IPCDC. De par leur mandat, chacun d’entre eux détient des leviers nécessaires au partage des connaissances et au développement des compétences pour soutenir les CSSS dans l'exercice de la responsabilité populationnelle. La création de l'IPCDC fut donc identifiée comme une stratégie pour travailler en ce sens.

L’hypothèse de départ était la suivante : la mise en commun des efforts des partenaires permettra de créer une synergie produisant des résultats plus grands que l’addition des efforts de chacun.

Un conseil d’orientation, présidé par Monsieur Jean Rochon, a été mis sur pied à l’automne 2005. Regroupant les divers partenaires du Consortium, ce conseil a pour mandat de déterminer les objectifs de l’IPCDC, d’établir les priorités et de convenir des stratégies de financement.

Au cours du premier cycle (2006-2009), le financement de l’IPCDC a permis de soutenir six stratégies complémentaires de partage des connaissances et de développement des compétences destinées aux décideurs, aux gestionnaires et aux professionnels œuvrant dans le système de santé et de services sociaux. Développées par les partenaires du consortium, ces différentes activités modulables sont offertes aux CSSS qui le désirent selon les besoins ciblés aux plans local et régional.